La réinitialisation extérieure est arrivée

” Outdoor reset” ressemble un peu à pouvoir changer la météo si vous ne l’aimez pas. Si seulement c’était vrai ! Mais pour vos clients, c’est peut—être la meilleure chose à faire: un moyen de payer suffisamment de chaleur pour le temps qui se passe en ce moment, mais pas toujours pour la nuit la plus froide de janvier.

Selon les estimations, nous n’avons besoin que de températures de l’eau des chaudières traditionnelles environ 10 jours par an. Les 80% restants de la saison de chauffage se contenteraient de températures de l’eau plus basses.

Le but de la réinitialisation extérieure est de réduire la consommation d’énergie et les coûts sans sacrifier le confort. Le contrôleur abaisse la température de l’eau de la chaudière lorsque la température extérieure est plus chaude et l’augmente lorsque la température extérieure est plus froide.

La réinitialisation extérieure est logique pour les propriétaires. En plus de réduire les factures d’énergie, la baisse de la température de l’eau peut signifier une chaleur uniforme plutôt que des pointes de trop chaud. Et le bruit de cliquetis de la plinthe chaude est minimisé. Dans le chauffage par le sol radiant, les points chauds et froids sont réduits.

Pourtant, de nombreux plombiers et techniciens en chauffage résistent toujours à la réinitialisation extérieure. Au premier abord, ce regard est déroutant. La réinitialisation extérieure est livrée avec la plupart des nouvelles chaudières. Au minimum, il s’agit de câbler un capteur extérieur aux bornes du capteur extérieur et de le mettre à l’extérieur. Et voici un gros: 90% plus l’efficacité de la chaudière ne peut être obtenue que si la température de l’eau est abaissée, de sorte que la chaudière peut se condenser.

Même les chaudières conventionnelles en fonte ont une réinitialisation extérieure comme option facile et peu coûteuse. Inclus est une protection contre l’eau de retour trop fraîche. Pour les chaudières plus anciennes, un contrôle de réinitialisation extérieur de rénovation est une question de quatre cents dollars. Pour le propriétaire, il s’agit d’une évidence pour des économies d’énergie prévues d’au moins 15%.

Donc s’il n’y a pas ou peu de coût supplémentaire, peu de difficulté d’installation et une opportunité de gagner plus d’argent, quelles sont les objections?

Objection no 1 : Crainte des rappels. Que se passe-t-il si le propriétaire remarque que la température de la chaudière est inférieure à ce qu’elle devrait être? Que se passe-t-il si le propriétaire essaie de tester la chaudière en août et que la chaudière ne s’allume pas? Si l’une ou l’autre de ces situations se produit, vous pouvez rappeler au propriétaire qu’il dispose d’une fonction qui lui permet d’économiser de l’argent, appelée réinitialisation extérieure, et qu’elle fonctionne normalement.

Objection n ° 2: Le gars de la chaudière veut que la chaudière fonctionne. La réinitialisation extérieure ne le fait pas fonctionner lorsque le chauffage n’est pas nécessaire. La réinitialisation extérieure enlève également la certitude de ce que la température de l’eau est censée être. La température parfaite de la chaudière n’est pas toujours la même car le contrôle la modifie en fonction de la température extérieure. Le fait est que le propriétaire préfère économiser de l’argent.

Objection no 3: La réinitialisation extérieure est une nouvelle idée. Ce n’est pas une idée nouvelle. Le Contrôle météorologique Sarcotherm pour l’eau chaude et le chauffage radiant est apparu dans les années 1930.Le Honeywell T475 est utilisé avec succès dans des applications commerciales depuis des décennies.

Objection n ° 4: La réinitialisation extérieure est nocive pour les chaudières. Pour les chaudières à condensation à haut rendement, la réinitialisation extérieure est essentielle pour une efficacité énergétique maximale. Le rendement élevé dépend des basses températures de retour de l’eau. Les chaudières conventionnelles sont protégées par le réglage de la température minimale de l’eau.

Objection n ° 5: La réinitialisation extérieure est compliquée. Configuration d’un contrôle de réinitialisation extérieur utilisé pour exiger la détermination des rapports de réinitialisation et des courbes de réinitialisation. Vous pouvez toujours vous endurer cette agonie, mais ce n’est plus nécessaire. Le contrôleur est livré avec des paramètres par défaut, donc personne n’a besoin d’entrer des informations pour qu’il fonctionne au minimum, ce qui est mieux pour le propriétaire que pas du tout.

Mais faire une réinitialisation en plein air est très simple. Après avoir branché le capteur extérieur, il suffit de saisir trois informations: la température de conception (qui provient des données ASHRAE), la température minimale de l’eau et la température maximale de l’eau. La température de conception, soit dit en passant, est la basse température normale des trois à cinq dernières années. Ce n’est pas la température la plus basse dont tout le monde se souvienne, et elle n’inclut pas le refroidissement éolien.

Il est utile de répondre à ces trois questions. 1. Quelle température devrait être l’eau par une journée froide normale? 2. Quelle est l’eau la plus chaude qui devrait aller à la maison? Ceci est très important s’il y a des planchers de bois franc trop radieux car trop chaud peut endommager le bois. 3. À quelle température extérieure la chaleur n’est-elle plus nécessaire?

Objection no 6: La fermeture par temps chaud (WWSD) éteint la chaleur lorsque vous en avez besoin. WWSD suppose que lorsqu’il fait chaud à l’extérieur, aucune chaleur n’est nécessaire à l’intérieur. Même s’il existe une température par défaut dans le contrôle, vous pouvez la régler.

Objection No 7 : L’eau chaude sanitaire (ECS) ne sera pas assez chaude. Pour l’ECS, sélectionnez cette option et la chaudière atteindra une température plus chaude pour produire de l’eau chaude sanitaire. La chaudière revient à la température de réinitialisation inférieure une fois que l’eau chaude sanitaire est satisfaite.

Objection no 8: La terminologie prête à confusion. Dans outdoor reset talk, les terminologies nouvelles et anciennes sont parfois rebutantes. Voici quelques traductions.

Pour le rapport de réinitialisation, nous n’avons plus besoin de le comprendre, le contrôle le calcule. Mais voici de quoi parlent les anciens. Le rapport de réinitialisation est le degré de changement de température de la chaudière pour chaque degré de changement de température extérieure. Un rapport de 1: 1 signifie que pour chaque degré de chute à l’extérieur, vous obtenez un degré d’augmentation de la température de l’eau de la chaudière. Un rapport de 1-1/2:1 signifie qu’une chute de température extérieure de 1-1 / 2 degrés entraîne une augmentation de la température de l’eau d’un degré. Un rapport de 1: 1-1 / 2 obtient une élévation de la température de l’eau de 1-1 / 2 degrés pour chaque degré de chute de température extérieure.

La courbe de réinitialisation n’a plus à être comprise non plus. La courbe de réinitialisation est le rapport de réinitialisation tracé sur un graphique. C’est en fait une ligne droite à un angle. Soixante degrés d’augmentation de la température de l’eau de la chaudière font une courbe plus raide que 30 degrés. Pour sélectionner la courbe correcte, faites correspondre la température de conception extérieure d’un côté de la courbe avec la température d’eau dont vous avez besoin de l’autre côté de la courbe. De nombreux responsables du code exigent maintenant un calcul de la perte de chaleur dans le cadre du processus de permis. Les températures de conception sont normalement indiquées sur le calcul de la perte de chaleur. Voici quelques termes à connaître:

  • Input, un nouveau terme, signifie simplement entrer, comme dans “entrez la température souhaitée.”Le paramètre
  • , un autre nouveau terme, n’est qu’un paramètre. Par exemple, le paramètre de température maximale de la chaudière est simplement la température maximale de la chaudière. “Entrée d’un paramètre” se traduit par “régler la température.”
  • L’algorithme est une formule mathématique que le fabricant met dans un contrôle électronique pour lui faire faire ce qu’il est censé faire. Nous ne pouvons pas le changer ou le réparer et ne saurons jamais ce que c’est, donc il n’y a pas besoin de s’en inquiéter.

La réinitialisation extérieure est arrivée! Il est livré avec pratiquement toutes les chaudières. Les propriétaires l’aiment parce qu’il réduit leurs factures d’énergie. Cela rend également leur chaleur plus uniforme et confortable, et parfois plus silencieuse. Les fabricants de chaudières l’aiment car il augmente l’efficacité des chaudières à haut rendement et ne nuit pas aux chaudières conventionnelles. Pourquoi les plombiers et les techniciens en chauffage devraient-ils aussi l’aimer? Parce que c’est un moyen facile et peu coûteux de livrer aux propriétaires ce qu’ils veulent, et ce sont eux qui paient les factures, les vôtres et les leurs.

Carol Fey est une formatrice technique diplômée qui a travaillé comme technicienne en chauffage en Antarctique. Elle a publié cinq livres spécialement pour l’industrie du CVC. Son site web est: www.carolfey.com .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.